Archives de l’auteur : ARN

après le drame

Dix jours après l’assassinat terroriste de Samuel Paty, je ressens le besoin d’ajouter ces addenda à un texte publié récemment, « sur le prétendu “séparatisme” ». Il ne s’agit pas de nuances, mais de réflexions supplémentaires, à côté desquelles je … Continuer la lecture

Publié dans affiches rouges | Laisser un commentaire

quand le peuple a la fièvre

La révolte a besoin d’histoire•s. Elle a besoin d’histoire pour s’ancrer dans le temps et passer aux générations futures – comme jalon, espérance, avertissement. Elle a besoin d’histoires pour s’ancrer dans l’imaginaire, y prendre racine, bousculer les cadres de la … Continuer la lecture

Publié dans lire et voir | Laisser un commentaire

10 millions de pauvres sous couvre-feu

Au terme de cette annus horribilis, notre pays comptera 10 millions de pauvres. 10 millions ! La statistique sidère, comme si soudain le seuil psychologique d’acceptation de l’inacceptable avait été dépassé. 10 millions, c’est-à-dire 15 % de la population française. … Continuer la lecture

Publié dans histoire au présent | Un commentaire

sur le prétendu « séparatisme »

Depuis que Macron a osé le mot de «séparatisme», je tourne autour de cet objet inflammable en craignant de m’y brûler les doigts. Fallait-il s’en tenir à bonne distance ? Tenter au contraire de dévoiler la supercherie ? Je ne savais … Continuer la lecture

Publié dans affiches rouges | Laisser un commentaire

chronique d’un mois de septembre

Dans l’épisode précédent, Macron, trop à l’étroit dans l’Hexagone, faisait entendre au monde la voix de Jupiter. Au peuple libanais, il donnait des leçons de démocratie ; à la junte malienne, venue marcher sur ses plates-bandes, il disait son désappointement. … Continuer la lecture

Publié dans histoire au présent | Laisser un commentaire

une politique de la peur

Nous avions laissé Jupiter dans la peine, privé de son command-car, lors d’un 14 Juillet pluvieux. Cette fête, jadis fête de la Fédération, donc de la Révolution, devenue malgré elle fête de la cocarde et du godillot, mais dépourvue de … Continuer la lecture

Publié dans histoire au présent | Laisser un commentaire

César sans son command-car

Triste 14 Juillet pour les amoureux du shako et de l’arme blindée : pour la première fois depuis des lustres, en ce jour de fête nationale, les Champs-Élysées sont restés vides. Place de la Concorde, ci-devant place de la Révolution, … Continuer la lecture

Publié dans histoire au présent | Laisser un commentaire

le remaniement, la 5e et le génie du peuple

La grande affaire de la semaine est le remaniement. Comme souvent il y a deux manières de prendre l’actualité. Nous choisirons la seconde et nous dirons pourquoi. Première manière : l’exégèse docile, dans le genre de la chronique monarchique. Pour … Continuer la lecture

Publié dans histoire au présent | Laisser un commentaire

municipales : le plein et le vide

Au lendemain des municipales, on se sent mis en présence d’un objet précieux, qu’il faut approcher avec prudence. Une sorte de fragment de tablette ancienne pleine de clefs pour l’avenir. Pour en comprendre les présages, encore faut-il déchiffrer les signes, … Continuer la lecture

Publié dans histoire au présent | Laisser un commentaire

nous voulons des merles !

La semaine du 15 juin avait été inaugurée par l’allocution sibylline d’Emmanuel Macron – jadis président jupitérien, désormais Pythie d’une 5e république à la dérive ; elle s’est heureusement conclue sous de meilleurs auspices : la présentation des 150 propositions … Continuer la lecture

Publié dans histoire au présent | Laisser un commentaire